» Accueil    » Articles    » Archives    » Recherche    » Mon compte    » RSS
 



  L'affaire “Free cassée aux pigeons sauce escroc”
Catégorie : Les affaires de diffamation
Ajouté le : 07/02/2008 21:59
Auteur : Ramis
Lectures : 1567
Commentaires : 0 [ Poster un commentaire ]
Note : Non évalué

L'article qui suit a été écrite par Nicolas Aguila et a été récupéré sur infos du net

"L'histoire de l'accuseur accusé

C’est il y a un an, en février 2005, qu’a commencé le long périple de ce freenaute pour récupérer sa connexion à Internet et se faire dédommager.
Après de nombreux coups de fils et de tentatives de contacter l’opérateur, ce n’est qu’au mois de juillet qu’il récupère enfin une connexion valable et peut utiliser à nouveau son abonnement.
Excédé par le comportement de Free, le client décide d’attaquer ce dernier en justice.
Le tribunal de Rambouillet condamne alors le fournisseur d’accès à 1 000 euros de dommage et intérêt pour “défaut de connexion”.
Après cette histoire, l’internaute dédommagé ouvre un site personnel pour y raconter sa mésaventure avec l’opérateur et son dénouement.
Le freenaute y explique son mécontentement, et s’emporte en utilisant des phrases comme “Free cassée aux pigeons sauce escroc”, ce qui n’a pas vraiment été du goût de l’opérateur Internet, qui a assigné son client en justice au mois de janvier 2006.
Le fournisseur d’accès demande à son client la somme de 15 000 euros de dommages et intérêts pour “diffamation publique”.
“J’ai du mal à comprendre. Quand mon ADSL était en panne, pendant six mois, Free était injoignable. Et il a tout fait pour ne pas aller en justice. Là, il a agi vite, et ne craint pas le tribunal” s’étonne l’accusé."

La peur d'une condamnation l'a amené à négocier avec Free.
L'affaire a été classée sans suite par la partie adverse.

Source : infos du net
  

mdesign